Air Austral propose 3 vols directs par semaine depuis Paris CDG avec son tout nouveau Dreamliner, reliant ainsi Paris à l’île aux parfums en 9h35. La compagnie propose aussi des vols quotidiens pour Mayotte via La Réunion (durée totale environ 14 heures). Un stop peut être fait à La Réunion sans supplément, pour les adeptes des combinés d’îles.

Corsair propose un vol direct à l’aller au départ de Paris Orly et via Tananarive au retour, avec 2 à 3 rotations par semaine selon les saisons.
Depuis Janvier 2017, Corsair propose aussi des vols Réunion/Mayotte.

Kenya Airways dessert Mayotte depuis Paris CDG via Naïrobi. Des départ sont aussi possibles depuis Amsterdam en avec Air France/KLM (groupe Skyteam) via Naïrobi.

Depuis Mayotte, 3 compagnies desservent les îles voisines (Comores, Madagascar) ainsi que le  Mozambique et Zanzibar : Ewa (filiale de Air Austral dont le hub est sur Mayotte), Air Madagascar et Inter Iles.
Grâce à ces liaisons, des combinés sont facilement organisables depuis Mayotte pour les îles voisines et pays voisins.

Préparer votre voyage

Quand partir ?

Le climat de Mayotte est marqué par 2 saisons.
Durant la saison sèche, qui va de mai à octobre, les températures sont clémentes et oscillent entre 25° et 28° C.
La saison chaude et humide, de novembre à avril, affiche des températures plus élevées (jusqu’à 35° C) avec un risque de pluie plus important, notamment en janvier et février.

Décalage horaire

2H en hiver et 1H en été.
Le décalage est de 3h (GMT + 3 h). Jusqu’au 25 mars 2017, comptez 2 heures d’avance (quand il est midi à Paris, il est 14 h à Mamoudzou). Du 26 mars au 28 octobre, le décalage est d’une heure.
A partir du 29 octobre, le décalage revient à 2 h.

Formalités d’entrée

Si vous êtes citoyen français, une pièce d’identité ou un passeport sont suffisants, puisque vous restez sur le territoire national. Pour les ressortissants de la Communauté Européenne, un passeport en cours de validité est obligatoire. En venant des autres pays, vous devez vous munir d’un passeport en cours de validité avec visa consulaire obligatoire.
NOTA : votre passeport doit avoir une validité de 6 mois après la date de votre retour.

Santé

Aucun vaccin n’est nécessaire pour entrer à Mayotte. Les moustiques nécessitent de se doter d’une bonne protection, mais pas d’avoir recours à un traitement antipaludique. Les bungalows sont climatisés et  équipés de moustiquaires.
Choisissez un répulsif spécial zones tropicales, pulvérisable sur vos vêtements. Dès le coucher du soleil, enduisez les parties découvertes de votre corps de votre corps et privilégiez des vêtements couvrants pour les soirées.
Le soleil n’est pas le même qu’en métropole, munissez-vous d’une crème solaire à haut indice de protection. N’oubliez pas vos lunettes de soleil, un chapeau ou une casquette et des tongs pour marcher sans risquer de blesser vos pieds.

Respect de la nature

Les makis : évitez de nourrir les lémuriens qui habitent le site : même s’ils sont pacifiques et habitués à la présence humaine, ils peuvent être porteurs de parasite et restent des animaux sauvages aux réactions imprévisibles.
Les insectes : les moustiques ne vous attaqueront pas si vous mettez un répulsif sur vos vêtements et/ou votre corps. Repliez votre moustiquaire de lit sous votre matelas afin d’isoler votre lit et d’empêcher des insectes de déranger votre sommeil.
Les tortues : elles broutent l’herbier de la plage du Jardin Maoré et sont habituées à la présence des nageurs. Ne les touchez pas, ne vous y accrochez pas. Contentez-vous d’admirer leur paisible ballet sous-marin et imprégnez-vous de la sérénité qui émane de leur nage lente.
Les roussettes : ces grandes chauves souris frugivores sont accrochés en hauteur dans les arbres. Elles sont faciles à observer et ne vous approcheront pas.

Argent et budget

La monnaie est l’Euro. Des distributeurs sur Petite Terre et à Mamoudzou permettent de retirer du liquide. Attention : les banques sont souvent fermées à partir du vendredi midi. Des distributeurs sont accessibles dans les alentours du Jardin Maoré, à Chirongui, Bandrélé et Sada.
Un repas dans un restaurant coûte environ 20 euros par personne, mais on peut manger pour pas cher chez les mama brochetti (spécialités de grillades au charbon de bois préparées dans la rue les femmes en tenue traditionnelle). Les ailes de poulets savoureuses et les brochettes de zébu s’accompagnent de fruit à pain, de banane ou de manioc. Un régal !
Préférez les ressources locales : les poissons pêchés dans le lagon, les fruits et légumes locaux sont plus abordables que les denrées importées de métropole.
Le marchandage n’est pas une coutume locale. Vérifiez bien les prix pratiqués avant de procéder à votre achat et choisissez celui qui vous convient le mieux.

Que rapporter de Mayotte ?

Les tee-shirts et vêtements « souvenir » avec des motifs traditionnels (baobab, lémurien) font de jolis petits cadeaux à rapporter dans vos valises.
L’ylang-ylang en huile essentielle et la vanille sont deux produits phare à acheter avant de rentrer. On trouve aussi de la muscade, du curry, de la cannelle en fagots.
Si vous avez envie de vous offrir un bijou, faites votre achat chez un orfèvre plutôt que sur les marchés.
Les statuettes soit disant traditionnelles sont souvent produites en quantité importante et importées. Préférez les paniers tressés et les petits objets en bois de baobab.
Au Jardin Maoré, la boutique de Raïssa propose des cartes postales et souvenirs locaux (artisanat, essence d’Ylang, confitures, vanille, épices), des livres sur Mayotte ainsi qu’une ligne de vêtement, des maillots de bain, des bijoux locaux, des paréos et des serviettes de plage.

 

nous contacter

Translate »